jeudi 19 juin 2014

Triple alliance

Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu'elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Étrangement, elles deviennent amies. Leur improbable amitié va se renforcer lorsqu'elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber. Les trois femmes vont joindre leurs forces et mettre au point un impitoyable complot pour se venger.

 
Bon. Le complot ne se met en place qu'en 2ème partie, la première étant centrée sur les début chaotiques de l'amitié entre Carly et Kate. Du coup, c'est un peu long à démarrer. La faute au pitch qui en révèle trop. De plus, impitoyable, c'est beaucoup dire. C'est plutôt potache et gentillet. Un peu vulgaire parfois, déjà-vu le plus souvent, et appuyant là où c'est douloureux -pour le film-, c'est à dire sur les clichés qui le ponctuent. Cameron Diaz est pétillante à souhait, toujours efficace, Leslie Mann campe avec talent l'hystérique de service et Kate Upton est sexy. Nickolaj Coster-Waldau a le mauvais rôle, ça lui va bien (sauf à la fin). Les paysages sont superbes, les costumes chouettes et la musique très sympa. La fin est lourdingue, complètement outrée pour un film déjà pas mal outrancier qui fonctionne surtout sur le charme de son trio d'actrices. Toutefois, on ne peut le nier, il est très souvent drôle.

6/10

mardi 17 juin 2014

La ritournelle

Brigitte et Xavier sont éleveurs bovins en Normandie. Elle est rêveuse, la tête dans les étoiles. Lui, les pieds ancrés dans la terre, vit surtout pour son métier. Avec le départ des enfants, la routine de leur couple pèse de plus en plus à Brigitte. Un jour, sur un coup de folie, elle prend la clef des champs. Destination : Paris. Xavier réalise alors qu’il est peut-être en train de la perdre.

 
Encore un film sur une femme ayant passé la quarantaine voire la cinquantaine (Viard, Deneuve, Ardant) qui fuit son quotidien. Oui et non. Là, il s'agit d'une femme qui s'ennuie un peu dans sa ferme, dans son quotidien, dans son couple, qui décide sur un coup de tête de faire une virée à Paris où elle cherche l'aventure, extraconjugale si possible. Au passage, il est dommage que la bande annonce dévoile tout. Le ton est tendre, juste, tantôt drôle, tantôt émouvant. Le résultat n'est jamais faux ou embarrassant. Isabelle Huppert est épatante, passant par toute la palette des émotions avec grâce. Jean-Pierre Darroussin est égal à lui-même : terrien. Michael Nyqvist campe un séducteur charismatique et attentionné. Pio Marmai joue bien mais je ne suis pas fan. Il est question de couple, d'amour qui vieillit, de désir, de culpabilité (pas beaucoup). Quelques clichés dépassent, bon, tant pis. C'est une histoire simple, sans trop de fioritures. Le film n'est pas bavard, tout passe en non-dits, en regards, en sourires. En revanche, la musique est parfois trop présente ; c'est regrettable car "the good life" est une chanson sympa. La fin s'étire en longueur sans vraie raison. Bizarrement on en ressort souriant.

8/10