samedi 28 février 2015

Bis

Éric, hédoniste sans attaches aux multiples conquêtes, et Patrice, père de famille « monogame » à la vie bien rangée,  sont amis depuis le lycée. Après une soirée bien arrosée, les deux amis d’enfance se retrouvent propulsés en 1986 l'année de leurs 17 ans. Ce retour dans le passé est l’occasion rêvée pour tenter de changer le cours de leur vie.
 
 
Le cinéma français de ces derniers temps semble atteint par une nostalgie féroce de l'adolescence (Camille redouble et autres). Je me demandais ce que ça pouvait donner du point de vue de Farrugia. C'est moins gras que ce à quoi je m'attendais, plutôt drôle, enfin ça fait sourire, malgré quelques scènes ahurissantes et la gêne que j'éprouve à voir un type de 50 ans baver devant une minette de 17, même très jolie. Pourquoi ne pas garder des acteurs jeunes (surtout celui qui interprète Eric, très joli à regarder) ? Mystère sinon que Merad et Dubosc toucheraient un cachet moindre. Ils peinent à faire décoller le film à cause d'un scénario plat et d'un sur-jeu un peu fatigant au final. Darmon et Lamy s'en sortent bien mieux. Le film est tendre, doucement nostalgique des années 80, bourré de références parfois lourdingues. La leçon de l'histoire ? Il faut profiter de chaque moment et ne pas oublier la valeur de ce qu'on a. Mouais, ça manque de fantaisie ça. Il y avait décidément autre chose à faire avec ce pitch de départ. Le film fonctionne sur la sympathie que l'on éprouve pour le casting et la B.O rythmée. Ce n'est pas catastrophique mais c'est insatisfaisant et surtout très oubliable - à peu près dès les portes de la salle passées.

4/10

 

lundi 23 février 2015

Palmarès des Oscars 2015

Hier la saison des prix cinématographiques a connu son point culminant avec les Oscars présentés par Neil Patrick Harris.
Les Oscars du cinéma (Academy Awards) sont décernés chaque année depuis 1929 à Los Angeles et destinées à saluer l'excellence des productions mondiales du cinéma. Ils sont organisés, gérés et contrôlés par l'association professionnelle Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Si cette compétition est ouverte aux films du monde entier à partir du moment où ceux-ci sont distribués dans le comté de Los Angeles l'année précédant la cérémonie, elle se veut avant tout une célébration de l'industrie hollywoodienne. Officieusement, les Oscars ont aussi permis de définir des fourchettes salariales pour chaque corps de métier. Certaines revendications de la profession ont ainsi pu être contenues. Les Academy Awards sont les plus anciennes récompenses dans le domaine des médias et du spectacle. Elles sont considérées comme les plus importantes de l'industrie du cinéma mondial.
Meilleur film :
American Sniper
Birdman
Boyhood
The Grand Budapest Hotel
Imitation Game
Selma
La merveilleuse histoire du temps
Whiplash
Meilleur acteur :
Steve Carell dans Foxcatcher
Bradley Cooper dans American Sniper
Benedict Cumberbatch dans Imitation Game
Michael Keaton dans Birdman
Eddy Redmayne dans La merveilleuse histoire du temps
Meilleure Actrice :
Marion Cotillard dans Deux jours, une nuit
Felicity Jones dans La merveilleuse histoire du temps
Julianne Moore dans Still Alice
Rosamund Pike dans Gone Girl
Reese Witherspoon dans Wild
Meilleur réalisateur :
Alexandro Gonzalez Inarritu pour Birdman
Richard Linklater pour Boyhood
Benneth Miller pour Foxcatcher
Wes Anderson pour The Grand Budapest Hotel
Morten Tyldum pour Imitation Game
Meilleur scénario original :
Birdman
Boyhood
Foxcatcher
The Grand Budapest Hotel
Night Call
Meilleur scénario adapté :
Imitation Game
La merveilleuse histoire du temps
Whiplash
American Sniper
Inherent Vice
Meilleure chanson originale :
Everything Is Awesome (La grande aventure Lego)
Glory (Selma)
Grateful (Beyond the lights)
I'm Not Gonna Miss You (Glen Campbell...I'll be me)
Lost Stars (Begin again)
Meilleure bande originale :
The Grand Budapest Hotel
Imitation Game
Interstellar
Mr Turner
La merveilleuse histoire du temps
Meilleur montage :
American Sniper
Boyhood
The Grand Budapest Hotel
Imitation Game
Whiplash
Meilleure photographie :
Birdman
Ida
Invincible
The Grand Budapest Hotel
Mr Turner
Meilleure actrice dans un second rôle :
Patricia Arquette dans Boyhood
Laura Dern dans Wild
Emma Stone dans Birdman
Keira Knighltey dans Imitation Game
Meryl Streep dans Into the woods
Meilleur acteur dans un second rôle :
Robert Duvall dans Le Juge
Ethan Hawke dans Boyhood
Edward Norton dans Birdman
Mark Ruffalo dans Foxcatcher
J.K Simmons dans Whiplash
Meilleur Mixage sonore :
American Sniper
Birdman
Interstellar
Invincible
Whiplash
Meilleur montage sonore :
American Sniper
Birdman
Le hobbit : La bataille des cinq armées
Interstellar
Invincible
Meilleur film en langue étrangère :
Ida
Leviathan
Tangerines
Timbuktu
Les nouveaux sauvages
Meilleur film documentaire :
A la recherche de Vivian Maier
Last Days in Vietnam
Virunga
Citizenfour
Le sel de la terre
Meilleur court-métrage d'animation :
The bigger picture
The dam keeper
Feast
Me and my moulton
A single life
Meilleur court-métrage documentaire :
Crisis hotline : Veterans press I
Joanna
Our curse
La parka
White earth
Meilleurs effets spéciaux visuels :
Captain America : Le soldat de l'hiver
La Planète des singes : l'affrontement
Les Gardiens de la galaxie
Interstellar
X Men : Days of future past
Meilleur Film d'animation :
Les nouveaux héros
Les Boxtrolls
Le chant de la mer
Le Conte de la princesse Kaguya
Dragons 2
Meilleur court-métrage :
Aya
Boogaloo and Graham
La lampe au beurre de Yak
Parvaneh
The Phone Call
Meilleurs maquillages et coiffures :
Foxcatcher
The Grand Budapest Hotel
Les gardiens de la galaxie
Meilleurs costumes :
The Grand Budapest Hotel
Inherent Vice
Into the woods
Malefique
Mr Turner
Meilleurs décors :
The Grand Budapest Hotel – Adam Stockhausen et Anna Pinnock
Imitation Game (The Imitation Game) – Maria Djurkovic et atiana Macdonald
Interstellar – Nathan Crowley et Gary Fettis
Into the Woods – Dennis Gassner et Anna Pinnock
Mr. Turner – Suzie Davies et Charlotte Watts

Belle victoire pour Birdman qui rafle les grosses récompenses, à l'exception de meilleur acteur, et The Grand Budapest Hotel qui obtient plusieurs prix techniques.

dimanche 22 février 2015

Kingsman : the secret service

Kingsman, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, fait passer des tests à des recrues potentielles. L’une d’elles semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie ?

Pour une fois, l'affiche ne ment pas, l'influence de Tarantino se fait clairement sentir. Tant mieux. S'il faut un petit moment pour entrer dans le film, une fois que c'est fait, on peut véritablement profiter de cette parodie intelligente, dynamique et drôle. Quelle bonne idée de détourner le si sérieux Colin Firth de ses rôles habituels pour lui offrir celui du parfait agent secret avec gadgets de folie (mention spéciale au parapluie, d'une classe folle) ! Il est impeccable, très élégant et toujours aussi charismatique. Taron Egerton est un jeune premier intéressant qui porte bien mieux le costume que la casquette (un crime que cet accessoire vestimentaire). Mark Strong, Michael Caine et Samuel L. Jackson jouent les seconds rôles efficacement. Sofia Boutella a pour principal intérêt des jambes épatantes. Visuellement, on tangue entre entre effets spéciaux volontairement loufoques et scènes d'action impeccables. Quoiqu'on se demande souvent comment le scénariste a osé écrire tel dialogue ou telle scène, on rit beaucoup. Le scénario suit une trame classique de film d'espionnage pour mieux en détourner les codes ou les moquer, de même que notre société ultra connectée.

9/10
 


Le palmarès des César

Vendredi soir a eu lieu la cérémonie des César 2015. Elle a été présentée par Edouard Baer et présidée par Dany Boon.

En 1974, Georges Cravenne, publicitaire et producteur de cinéma, a créé l'Académie des arts et techniques du cinéma qui décerne ceux qui sont souvent considérés comme les Oscars français. Le nom de la récompense vient du sculpteur César, concepteur du trophée remis aux vainqueurs. Les César du cinéma remplacent les Étoiles de cristal décernées de 1955 à 1975. À l'origine, seuls 13 César étaient distribués. Aujourd'hui, les trophées sont décernés dans 22 catégories avec l'apparition du « meilleur premier film » en 1982, des « meilleurs espoirs » féminin et masculin en 1983, du « meilleur film documentaire » en 2007 et du « meilleur film d'animation » en 2011. Les César récompensant la meilleure affiche et le meilleur producteur ont, quant à eux, disparus.

Meilleure Actrice :
Adèle Haenel Les Combattants
Juliette Binoche Sils Maria
Marion Cotillard Deux jours, une nuit
Catherine Deneuve Dans la cour
Emilie Dequenne Pas son genre
Sandrine Kiberlain Elle l'adore
Karin Viard La Famille Bélier
Je n'ai vu que les trois derniers. Des trois actrices nommées, c'est sans doute la prestation lumineuse et nuancée d'Emilie Dequenne qui m'a le plus marquée.

Meilleur Acteur :
Pierre Niney Yves Saint Laurent
Niels Arestrup Diplomatie
Guillaume Canet La prochaine fois je viserai le coeur
François Damiens La Famille Bélier
Romain Duris Une nouvelle amie
Vincent Lacoste Hippocrate
Gaspard Ulliel Saint Laurent
J'ai tout vu sauf La prochaine fois je viserai au cœur et Diplomatie. Selon moi, Pierre Niney était effectivement exceptionnel.

Meilleure Actrice dans un Second Rôle :
Kristen Stewart Sils Maria
Marianne Denicourt Hippocrate
Claude Gensac Lulu femme nue
Izïa Higelin Samba
Charlotte Le Bon Yves Saint Laurent

Meilleur Acteur dans un Second Rôle :
Reda Kateb Hippocrate
Eric Elmosnino La Famille Bélier
Guillaume Gallienne Yves Saint Laurent
Louis Garrel Saint Laurent
Jérémie Renier Saint Laurent
Reda Kateb mérite son prix. La prestation d'Eric Elmosnino était aussi remarquable de même que celle de Guillaume Gallienne.

Meilleur Espoir Féminin :
Louane Emera La Famille Bélier
Lou de Laâge Respire
Joséphine Japy Respire
Ariane Labed Fidelio, l'odyssée d'Alice
Karidja Touré Bande de filles
Je n'ai pas vu les deux derniers. Le jeu de Lou de Laâge me parait plus intense et plus abouti que celui de Louane Emera qui a encore quelques progrès à faire.

Meilleur Espoir Masculin :
Kévin Azaïs Les Combattants
Ahmed Dramé Les Héritiers
Kirill Emelyanov Eastern Boys
Pierre Rochefort Un beau dimanche
Marc Zinga Qu'Allah bénisse la France

Meilleur Scénario Original :
Abderrahmane Sissako Kessen Tall Timbuktu
Thomas Cailley Claude Le Pape Les Combattants
Victoria Bedos Stanislas Carré de Malberg Eric Lartigau Thomas Bidegain La Famille Bélier
Thomas Lilti Baya Kasmi Julien Lilti Pierre Chosson Hippocrate
Olivier Assayas Sils Maria

Meilleure Adaptation :
Cyril Gely Volker Schlöndorff Diplomatie
Mathieu Amalric Stéphanie Cléau La chambre bleue
Sólveig Anspach Jean-Luc Gaget Lulu femme nue
Lucas Belvaux Pas son genre
Cédric Anger La prochaine fois je viserai le cœur

Meilleure Musique Originale :
Amine Bouhafa Timbuktu
Jean-Baptiste de Laubier Bande de filles
Béatrice Thiriet Bird People
Lionel Flairs Benoît Rault Philippe Deshaies Les Combattants
Ibrahim Maalouf Yves Saint Laurent

Meilleur Son :
Philippe Welsh Roman Dymny Thierry Delor Timbuktu
Pierre André Daniel Sobrino Bande de filles
Jean-Jacques Ferran Nicolas Moreau Jean-Pierre Laforce Bird People
Jean-Luc Audy Guillaume Bouchateau Niels Barletta Les Combattants
Nicolas Cantin Nicolas Moreau Jean-Pierre Laforce Saint Laurent

Meilleure Photo :
Sofian El Fani Timbuktu
Christophe Beaucarne La Belle et la Bête
Josée Deshaies Saint Laurent
Yorick Le Saux Sils Maria
Thomas Hardmeier Yves Saint Laurent

Meilleur Montage :
Nadia Ben Rachid Timbuktu
Lilian Corbeille Les Combattants
Christel Dewynter Hippocrate
Frédéric Baillehaiche Party Girl
Fabrice Rouaud Saint Laurent

Meilleurs Costumes :

Anaïs Romand Saint Laurent
Pierre-Yves Gayraud La Belle et la Bête
Carine Sarfati La French
Pascaline Chavanne Une nouvelle amie
Madeline Fontaine Yves Saint Laurent

Meilleurs Décors :
Thierry Flamand La Belle et la Bête
Jean-Philippe Moreaux La French
Katia Wyszkop Saint Laurent
Sebastian Birchler Timbuktu
Aline Bonetto Yves Saint Laurent

Meilleur Réalisateur :
Abderrahmane Sissako Timbuktu
Céline Sciamma Bande de filles
Thomas Cailley Les Combattants
Robin Campillo Eastern Boys
Thomas Lilti Hippocrate
Bertrand Bonello Saint Laurent
Olivier Assayas Sils Maria

Meilleur Film de Court Métrage :
La femme de Rio réalisé par Emma Luchini, Nicolas Rey
Aïssa réalisé par Clément Tréhin-Lalanne
Inupiluk réalisé par Sébastien Betbeder
Les jours d'avant réalisé par Karim Moussaoui
Où je mets ma pudeur réalisé par Sébastien Bailly
La virée à Paname réalisé par Carine May, Hakim Zouhani
produit par Rachid Khaldi, Hakim Zouhani

Meilleur Film d'Animation :
Minuscule - la vallée des fourmis perdues (LONG MÉTRAGE) réalisé par Thomas Szabo, Hélène Giraud
Les Petits Cailloux (COURT MÉTRAGE) réalisé par Chloé Mazlo
Le chant de la mer (LONG MÉTRAGE) réalisé par Tomm Moore
Jack et la Mécanique du Coeur (LONG MÉTRAGE) réalisé par Mathias Malzieu, Stéphane Berla
Bang Bang ! (COURT MÉTRAGE) réalisé par Julien Bisaro
La Bûche de Noël (COURT MÉTRAGE) réalisé par Vincent Patar, Stéphane Aubier
La petite casserole d'Anatole (COURT MÉTRAGE) réalisé par Eric Montchaud

C'est que Minuscule est un film adorable.

Meilleur Film Documentaire :
Le sel de la terre réalisé par Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado
Caricaturistes - Fantassins de la démocratie réalisé par Stéphanie Valloatto
Les chèvres de ma mère réalisé par Sophie Audier
La Cour de Babel réalisé par Julie Bertuccelli
National Gallery réalisé par Frederick Wiseman

Meilleur Premier Film :
Les Combattants réalisé par Thomas Cailley
Elle l'adore réalisé par Jeanne Herry
Fidelio, l'odyssée d'Alice réalisé par Lucie Borleteau
Party Girl réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger, Samuel Theis
Qu'Allah bénisse la France réalisé par Abd Al Malik

Meilleur Film Étranger :
Mommy réalisé par Xavier Dolan
12 Years a Slave réalisé par Steve McQueen
Boyhood réalisé par Richard Linklater
Deux jours, une nuit réalisé par Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne
Ida réalisé par Pawel Pawlikowski
The Grand Budapest Hotel réalisé par Wes Anderson
Winter Sleep réalisé par Nuri Bilge Ceylan

Quelle surprise.

Meilleur Film :
Timbuktu réalisé par Abderrahmane Sissako
Les Combattants réalisé par Thomas Cailley
Eastern Boys réalisé par Robin Campillo
La Famille Bélier réalisé par Eric Lartigau
Hippocrate réalisé par Thomas Lilti
Saint Laurent réalisé par Bertrand Bonello
Sils Maria réalisé par Olivier Assayas
César d'Honneur : Sean Penn

Timbuktu a obtenu un nombre impressionnant de prix. Je ne l'ai pas vu. Mes deux films français préférés de 2014 étaient Sous les jupes des filles et On a failli être amies.