samedi 4 avril 2015

The second Best exotic Marigold hotel

Maintenant que l’hôtel Marigold affiche complet, Sonny veut l'agrandir et envisage un partenariat avec une chaîne d'hôtels américaine. Celle-ci envoie un inspecteur pour le tester, bouleversant ainsi les préparatifs du mariage et la vie des pensionnaires.
On retrouve avec plaisir nos retraités, dont certains ont repris le travail. Le film conserve l'aspect suranné du premier, ainsi que son humour british, sa gourmandise, ses répliques percutantes et ses décors et costumes colorés. Le numéro final façon Bollywood est top. Dommage que le scénario soit un peu paresseux. Les comédiens -tous excellents et attachants- sont de retour : Judi Dench, Maggie Smith, Bill Nighy, Celia Imrie, Dev Patel... Richard Gere est le petit nouveau de la bande, son personnage manque de mordant. Muriel Donnelly, personnage faussement indifférent, vraiment sarcastique mais doté d'un sens de l'observation implacable, qui n'hésite pas à ponctuer ses répliques acides de conseils avisés, est sans doute celui que je préfère, juste avant Evelyn et Douglas. Les autres sont drôles mais peut-être un peu moins nuancés. On prend plaisir aux marivaudages et aux interrogations de ces sexagénaires -ou plus- qui portent un regard bienveillant sur le jeune couple dirigeant l'hôtel. Cela manque parfois de rythme mais tout à coup l'émotion cueille le spectateur qui se fait avoir comme un bleu.
7,5/10
 
 


mercredi 1 avril 2015

Cendrillon

Le père d’Ella, veuf, s’est remarié. Ella accueille à bras ouverts sa nouvelle belle-mère et les filles de celle-ci, Anastasie et Javotte. Mais lorsque le père d’Ella meurt, la jeune fille se retrouve à la merci de sa nouvelle famille, jalouse et cruelle. Pourtant, malgré la cruauté dont elle est victime, Ella est déterminée à respecter la promesse faite à sa mère : elle sera courageuse et bienveillante.
Le conte version Disney est respecté pour ainsi dire au plan près (si ma mémoire est bonne). La photographie est bonne, les costumes superbes, comme je m'y attendais. Certains effets spéciaux sont excellents, d'autres nettement moins bons. Les dialogues sont d'une mièvrerie confondante, c'en est presque mignon. J'ai bien aimé les souris. En revanche, la voix off est agaçante. Lily James et Richard Madden sont charmants mais inconsistants. Cate Blanchett est impériale en marâtre. Helena Bonham Carter est très drôle, son apparition est top. Les demi-sœurs sont marrantes. Cendrillon est d'une bonté confondante mais elle assume ses choix et ne manque pas d'un certain cran. Le film est entièrement au premier degré, c'est un peu dommage pour les adultes. Cette version manque cruellement d'audace même si elle est très mignonne.
 
6,5/10
 

 


dimanche 29 mars 2015

Un homme idéal

Mathieu aspire à devenir auteur mais n’a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie comme déménageur. Il tombe par hasard sur le manuscrit d’un homme qui vient de décéder. Mathieu le fait éditer sous son nom. Devenu le nouvel espoir le plus en vue de la littérature française, et alors que son deuxième roman est très attendu, Mathieu plonge dans une spirale mensongère et criminelle pour préserver à tout prix son secret…

Ce film m'a fait penser à Plein soleil et son remake Le talentueux M. Ripley. Une villa dans le Sud, la chaleur, la mer, la jolie fiancée et la volonté d'être un autre, l'incapacité à appartenir à une société. Mathieu est toujours à l'extérieur, à observer derrière la fenêtre des gens heureux. Pierre Niney est excellent, troublant en homme perdu au regard de chiot ou de tueur. Ana Girardot est rafraîchissante et apporte une touche de lumière dans ce scénario assez sombre qui retranscrit parfaitement l'angoisse de voir découvert l'empilement de mensonges. Il pose aussi la question de la nécessité de l'expérience pour nourrir l'auteur et son écriture. Si ce thriller d'imposture est classique, il sait faire monter la tension malgré des rebondissements parfois forcés.
8/10


Diversion

Nicky, arnaqueur professionnel rodé à toutes les techniques, rencontre Jess, apprentie arnaqueuse encore naïve. Elle veut apprendre, et quelques années plus tard, elle a bien appris ses leçons.
 

Déçue par les derniers films de Will Smith, je suis allée voir ce film sans attente particulière, voir avec un brin de scepticisme. Will Smith n'est pas un grand acteur mais il tient la route et ne manque pas de charme. Margot Robbie quant à elle confirme son statut d'étoile montante. Elle parvient à rendre attachant son personnage au départ écervelé. Les grandes ligne du film d'arnaque sont reprises. Même si je savais presque toujours ce qui allait se passer, je me suis laissée prendre au jeu, notamment grâce à la B.O pleine d'énergie. D'ailleurs le film, plutôt élégant, qui n'a, semble-t-il, d'autre intention que de distraire -et y parvient aisément- est rythmé et bourré de charme et ponctué d'humour. En revanche, ne cherchez pas la vraisemblance, elle s'est absentée pour 1h45 de distraction légère.
7/10