samedi 21 novembre 2015

Hunger games - La révolte : Partie 2


Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss.

Voilà une belle conclusion à une saga plutôt épatante qui a révélé Jennifer Lawrence. Celle-ci, charismatique, est impeccable une fois encore. Le reste du casting - Hutcherson, Hemsorth, Moore, Hoffman, Dormer, Banks- est au diapason. Cet opus mélange habilement action, émotion, politique et romance. Effets spéciaux de qualité, tension, rythme, jeux sadiques, manipulations, pas de niaiserie, de l’efficace. Le message reprend fidèlement celui du livre : lutte contre l’oppression et toute forme de dictature. J’ai trouvé dommage qu’on passe trop vite sur certains passages, notamment le district 2. Cela dit, si certains passages ont été éclipsés, le film reste fidèle au livre, notamment dans son épilogue. Une bonne fin donc.


7,5/10

 
En terme de classement, je dirai que celui-ci se place après le 2ème, avant le 3ème et le 1er.

dimanche 15 novembre 2015

A vif

Adam Jones, rock star déchue de la cuisine, a retrouvé la voie de la sobriété. Entouré d'une équipe sélectionnée par ses soins, il relance un restaurant londonien, déterminé à obtenir le graal de la gastronomie : une troisième étoile.
Je m’attendais à un film classique sur la seconde chance. Et c’en est un. Cependant, il y a un petit plus. Peut-être parce que la cuisine est présentée sans fard : difficile, bruyante, brutale, mais pour parvenir à une forme d’excellence dans les plats servis. D’ailleurs, les ceux-ci ont une belle place dans le film. Je regrette un peu qu’ils soient aussi esthétiques mais trop peu alléchants : c’est un peu froid. La trame scénaristique est convenue quoique le personnage principal tient plus de l’anti-héros que du héros tant il se comporte parfois de façon odieuse. Bradley Cooper campe le chef sans surjouer, avec charme. Sienna Miller -et sa coupe improbable- joue plutôt bien mais manque de charisme, contrairement à Daniel Brühl dont le rôle est émouvant et joué avec sobriété et talent. Emma Thompson, Matthew Rhys, Uma Thurman complètent efficacement le casting. Omar Sy est assez transparent. Certaines scènes sont vraiment drôles, tout s’enchaîne de façon énergique et sympathique même si tout est prévisible. Cela aurait pu être plus pimenté. Bref, c’est léger, plutôt attachant mais un peu fade. Dans le genre culinaire, j’ai préféré Chef !
6,5/10
PS : La vision américaine du prénom français me fait doucement rigoler : Jean-Luc, vu l’âge du type, ça va, mais Anne-Marie et Michel, la trentaine tous les deux...