samedi 7 mai 2016

Mon voisin Totoro

Deux petites filles viennent s'installer avec leur père dans une grande maison à la campagne afin de se rapprocher de l'hôpital où séjourne leur mère. Elles vont découvrir l'existence de créatures merveilleuses, mais très discrètes, les totoros, des esprits de la forêt rares et fascinantes, dormant le jour.
C'est le premier Miyazaki que j'ai vu quand il est sorti en France il y a une dizaine d'années. J'avais adoré et, bien que je l'ai en DVD, jamais revu, de crainte d'être déçue. Il est ressorti cette semaine sur grand écran, je ne pouvais pas rater ça. Même si je vois maintenant ses défauts, je ne suis pas déçue par ce joli conte pour enfants et adultes. L'animation n'est pas aussi parfaite que dans certaines œuvres ultérieures (Princesse Mononoké, Le voyage de Chihiro, etc...) mais reste superbe, riche de détails et colorée et accompagnée par une belle B.O. Les deux gamines, quoique leur doublage soit strident, sont attachantes et pleines de vie. Les personnages fantastiques sont adorables et le chat-bus, qui a le sourire du chat du Cheshire, est super drôle. Je regrette que les totoros ne soient pas plus présents et apparaissent si tard dans le film. D'ailleurs, ce dernier est souvent drôle, tendre et poétique aussi. Il évoque déjà les thèmes chers à Miyazaki : l'enfance, la campagne et sa mythologie, la maladie. Il décrit une tranche de vie donc avec peu de vrais rebondissements, du quotidien enchanté, notamment par certaines scènes cultes. J'adore la scène de l'arrêt de bus.

9/10

dimanche 1 mai 2016

Captain America : civil war

Suite à l'une de leurs interventions ayant causé d'importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de créer un organisme de commandement et de supervision des Avengers. Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l'équipe : Steve Rogers reste attaché à sa liberté sans ingérence gouvernementale, tandis que d'autres se rangent derrière Tony Stark, qui contre toute attente, décide de se soumettre au gouvernement.
Voilà un combat de titans qui suscite bien plus l'intérêt que celui qui a opposé Superman et Batman. D'une part, les raisons de l'opposition des amis est claire compréhensible et amenée petit à petit, pas de façon brutale. D'autre part, l'action émaille tout le film, alternant dialogues, combats et courses poursuites. En revanche, je trouve qu'il s'agit plus d'un Avengers que d'un Captain America vu que ce dernier n'est pas plus présent à l'écran que Iron Man. C'est un film d'équipe, de deux équipes qui s'opposent en fait. Tous les personnages ont droit à une vraie scène. Spiderman et Black panther sont introduits. Je m'inquiète un peu de la surenchère de personnages et d'action, à surveiller dans les prochains. Tout en ouvrant bien des possibilités, cet opus clôt l'action du Soldat de l'hiver. Le casting est toujours impeccable. Robert Downey Jr cabotine moins que parfois, c'est reposant et du coup Stark prend cette fois ses responsabilités. Chris Evans donne plus d'ampleur à Rogers, enfin. Si les effets spéciaux sont de qualité, l'action manque parfois de lisibilité (courses-poursuites). Daniel Brühl est toujours talentueux, je regrette que son personnage soit un peu sous-exploité du fait de la prévalence du conflit entre les Avengers. Une petite mention spéciale à Paul Bettany qui réussit à faire apparaître des émotions sous le maquillage rouge de Vision. Les scènes de combat, épiques, sont vraiment chouettes. Le scénario s'avère légèrement prévisible mais fluide et bien construit. Bien sûr, il évoque la notion de responsabilité, de libre-arbitre et de liberté, mais confronte les amitiés, les valeurs et les vengeances, le tout sur fond d'humour efficace. Une réussite.

8,5/10