jeudi 12 janvier 2017

Dalida

De son enfance au Caire à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron d'Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, voici le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire... Une femme moderne à une époque qui l’était moins...
Le biopic est construit intelligemment à l'aide de multiples flash-backs qui créent du rythme. Il se concentre sur la vie amoureuse tumultueuse de Dalida mais n'oublie pas sa carrière traitée en filigrane et à coups de grands tubes qui répondent à la vie de l'artiste. Sveva Alviti a été très bien choisie. Plus jolie que Dalida, elle en a la grâce, l'énergie, la lumière et la mélancolie. Elle rend admirablement la complexité de son personnage, entre tradition et modernité, toujours sur le fil. A ce titre, sa conversation avec Luigi Tenco est révélatrice. Je trouve dommage que, parfois, le playback soit visible, c'est un peu dérangeant. Les acteurs qui campent les hommes de sa vie sont tous bons. L'intensité d'Alessandro Borghi est impressionnante. Jean-Paul Rouve réussit à être émouvant. Niels Schneider est très séduisant et Nicolas Duvauchelle s'avère plutôt inspiré par le rôle du "comte de Saint Germain". Riccardo Scamarcio joue Orlando, l'impresario, toujours présent, parfois étouffant. S'il n'apprend rien sur la vie de Dalida, le film est une ode à une femme moderne et malheureuse, qui a vécu pour l'amour, s'est cherché sans vraiment se trouver et s'est donné la mort quand son énergie s'est épuisée. Je regrette que Lisa Azuelos ait voulu raconter plus de cinquante ans en deux heures, on survole tout sans s'attarder et certains épisodes sont quand même laissés de côté (Desjardins). Quoi qu'agréable et divertissant, le film manque d'aspérités et d'une véritable vision.

7/10

mardi 10 janvier 2017

Rogue one : a star wars story

Une fois n'est pas coutume, petite précision quant aux circonstances. J'ai vu une première fois le film en 3D peu après sa sortie en décembre. J'étais assez fatiguée à ce moment-là, j'ai pas mal somnolé et la 3D m'a collé la migraine. Je viens donc d'y retourner, en 2D, pour me faire une meilleure idée du film. Conclusions ? Le sommeil était presque entièrement dû à ma fatigue ce jour-là. Presque.
Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.
N'ayant toujours vu que l'épisode I parmi les deux trilogies originelles, je ne peux pas être considérée comme une fan, même si j'ai bien aimé Le réveil de la force. Après discussions avec de vrais fans, il s'avère que cet épisode n'apporte rien à la saga puisque la fin est connue. En bref, ça ne fait pas avancer le schmilblick, c'est plutôt du fan service. Cela signifie-t-il que le film manque de suspense ? Non, les personnages sont assez attachants pour que leur sort nous intéresse. Felicity Jones, en outsider pas vraiment motivée au début, manie charme et pugnacité avec brio. Le reste du casting joue bien. Je regrette que Mads Mikkelsen n'apparaisse pas plus à l'écran. Quant à Ben Mendelsohn, il n'y a pas de reproche à faire à la qualité de son jeu mais il ne constitue pas un méchant assez charismatique ou terrifiant, ce n'est qu'un rouage de l'empire. Le thème central du film n'est pas vraiment riant, puisqu'il s'agit du sacrifice. Toutefois, quelques pointes d'humour allègent le scénario. Les effets spéciaux sont beaux, et mieux sans 3D, inutile comme souvent. Les paysages, apparemment filmés en décors naturels, valent le détour. Le final, très chouette, avec combats au sol et bataille spatiale, rehausse le film qui s'avère tout de même un peu trop long, un peu mou, faute d'enjeu fort.

7/10

lundi 9 janvier 2017

Le palmarès des Golden globes 2017

Comme d'habitude, je n'ai pas vu la plupart des œuvres concernées, donc peu de commentaires.
Cinéma

Meilleur film dramatique
Moonlight
Comancheria
Lion
Manchester by the Sea
Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge)

Je n'ai vu que Comancheria et Manchester by the sea. Les deux étaient très bons, une petite préférence pour Comancheria peut-être.

Meilleur film musical ou comédie
La La Land
20th Century Women
Deadpool
Florence Foster Jenkins
Sing Street

Meilleur réalisateur
Damien Chazelle pour La La Land
Tom Ford pour Nocturnal Animals
Mel Gibson pour Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge)
Barry Jenkins pour Moonlight
Kenneth Lonergan pour Manchester by the Sea

Meilleur acteur dans un film dramatique
Casey Affleck pour le rôle de Lee Chandler dans Manchester by the Sea
Joel Edgerton pour le rôle de Richard Loving dans Loving
Andrew Garfield pour le rôle de Desmond Doss dans Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge)
Viggo Mortensen pour le rôle de Ben dans Captain Fantastic
Denzel Washington pour le rôle de Troy Maxson dans Fences

Je n'ai vu que le gagnant et le prix est mérité, Casey Affleck est excellent en général et dans ce film en particulier.

Meilleure actrice dans un film dramatique
Isabelle Huppert pour le rôle de Michèle Leblanc dans Elle
Amy Adams pour le rôle de Louise Banks dans Premier Contact (Arrival)
Jessica Chastain pour le rôle de Elizabeth Sloane dans Miss Sloane
Ruth Negga pour le rôle de Mildred Loving dans Loving
Natalie Portman pour le rôle de Jacqueline Kennedy dans Jackie

Cocorico !!!!!! Isabelle Huppert est toujours divine !
Meilleur acteur dans un film musical ou une comédie
Ryan Gosling pour le rôle de Sebastian dans La La Land
Colin Farrell pour le rôle de David dans The Lobster
Hugh Grant pour le rôle de St. Clair Bayfield dans Florence Foster Jenkins
Jonah Hill pour le rôle de Efraim Diveroli dans War Dogs
Ryan Reynolds pour le rôle de Wade Wilson / Deadpool dans Deadpool

Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie
Emma Stone pour le rôle de Mia dans La La Land
Annette Bening pour le rôle de Dorothea dans 20th Century Women
Lily Collins pour le rôle de Marla Mabrey dans L'Exception à la règle (Rules Don't Apply)
Hailee Steinfeld pour le rôle de Nadine Byrd dans The Edge of Seventeen
Meryl Streep pour le rôle de Florence Foster Jenkins dans Florence Foster Jenkins

Meryl Streep aurait mérité un prix, son interprétation était parfaite.

Meilleur acteur dans un second rôle
Aaron Taylor-Johnson pour le rôle de Ray Marcus dans Nocturnal Animals
Mahershala Ali pour le rôle de Juan dans Moonlight
Jeff Bridges pour le rôle de Marcus Hamilton dans Comancheria
Simon Helberg pour le rôle de Cosme Mc Moon dans Florence Foster Jenkins
Dev Patel pour le rôle de Saroo Brierley dans Lion

Meilleure actrice dans un second rôle
Viola Davis pour le rôle de Rose Maxson dans Fences
Naomie Harris pour le rôle de Paula dans Moonlight
Nicole Kidman pour le rôle de Sue Brierley dans Lion
Octavia Spencer pour le rôle de Dorothy Vaughan dans Les Figures de l'ombre
Michelle Williams pour le rôle de Randi dans Manchester by the Sea

Meilleur scénario
La La Land - Damien Chazelle
Nocturnal Animals - Tom Ford
Moonlight - Barry Jenkins
Manchester by the Sea - Kenneth Lonergan
Comancheria - Taylor Sheridan

Meilleure chanson originale
City of Stars (Justin Hurwitz, Pasek and Paul) – La La Land
Can't Stop the Feeling! (Max Martin, Shellback et Justin Timberlake) – Les Trolls
Faith (Ryan Tedder, Stevie Wonder et Francis Farewell Starlite) – Tous en scène
Gold (Stephen Gaghan, Danger Mouse, Daniel Pemberton et Iggy Pop) – Gold
How Far I'll Go (Lin-Manuel Miranda) – Vaiana, la Légende du bout du monde

Meilleure musique de film
Justin Hurwitz pour La La Land
Nicholas Britell pour Moonlight
Jóhann Jóhannsson pour Premier Contact
Dustin O'Halloran et Hauschka pour Lion
Hans Zimmer, Pharrell Williams et Benjamin Wallfisch pour Les Figures de l'ombre

Meilleur film en langue étrangère
Elle de Paul Verhoeven
Divines de Houda Benyamina
Neruda de Pablo Larraín
Le Client (Forushande) d’Asghar Farhadi
Toni Erdmann de Maren Ade

Je n'ai toujours pas envie de le voir mais cocorico encore !

Meilleur film d'animation
Zootopie (Zootopia)
Kubo et l'Armure magique (Kubo and the Two Strings)
Vaiana, la Légende du bout du monde (Moana)
Ma vie de Courgette (My Life as a Zucchini )
Tous en scène (Sing)

Je n'ai vu que les trois premiers et je suis d'accord avec le prix.

Télévision
Meilleure série dramatique
The Crown
Game of Thrones
Stranger Things
This Is Us
Westworld

C'est vrai qu'elle est tentante cette série...

Meilleure série musicale ou comique
Atlanta
Black-ish
Mozart in the Jungle
Transparent
Veep

Meilleure mini-série ou meilleur téléfilm
American Crime Story
The Night Of
American Crime
The Night Manager
The Dresser

J'ai adoré The night manager mais n'ai pas vu les autres donc mon avis est peut-être un peu circonscrit.

Meilleur acteur dans une série dramatique
Billy Bob Thornton pour le rôle de Billy McBride dans Goliath
Rami Malek pour le rôle de Elliot Alderson dans Mr. Robot
Bob Odenkirk pour les rôle de Saul Goodman et Jimmy McGill dans Better Call Saul
Matthew Rhys pour les rôle de Philip Jennings et Mischa dans The Americans
Liev Schreiber pour le rôle de Raymond « Ray » Donovan dans Ray Donovan

Meilleure actrice dans une série dramatique
Claire Foy pour le rôle de Élisabeth II dans The Crown
Caitriona Balfe pour le rôle de Claire Fraser dans Outlander
Keri Russell pour le rôle de Elizabeth Jennings dans The Americans
Winona Ryder pour le rôle de Joyce dans Stranger Things
Evan Rachel Wood pour le rôle de Dolores Abernathy dans Westworld

Meilleur acteur dans une série musicale ou comique
Donald Glover pour le rôle de Earnest « Earn » Marks dans Atlanta
Anthony Anderson pour le rôle de André Dre Johnson dans Black-ish
Gael García Bernal pour le rôle de Rodrigo De Souza dans Mozart in the Jungle
Nick Nolte pour le rôle de Richard Graves dans Graves
Jeffrey Tambor pour le rôle de Maura Pfefferman dans Transparent

Meilleure actrice dans une série musicale ou comique
Tracee Ellis Ross pour le rôle de Rainbow Johnson dans Black-ish
Rachel Bloom (en) pour le rôle de Rebecca Bunch dans Crazy Ex-Girlfriend
Julia Louis-Dreyfus pour le rôle de Selina Meyer dans Veep
Sarah Jessica Parker pour le rôle de Frances dans Divorce
Issa Rae pour le rôle d'Issa Dee dans Insecure
Gina Rodriguez pour le rôle de Jane Villanueva dans Jane the Virgin

Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm
Tom Hiddleston pour le rôle de Jonathan Pine dans The Night Manager
Riz Ahmed pour le rôle de Nasir Khan dans The Night Of
Bryan Cranston pour le rôle de Lyndon B. Johnson dans All the Way
John Turturro pour le rôle de John Stone dans The Night Of
Courtney B. Vance pour le rôle de Johnnie Cochran Jr dans American Crime Story

Oui oui oui ! Tom Hiddleston est impeccable, parfait. Et très sexy. Ajoutons dès maintenant que je regrette qu'Elizabeth Bebicki n'ait pas été nommée pour son rôle dans cette série car je l'y ai trouvée remarquable.
Meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm
Sarah Paulson pour le rôle de Marcia Clark dans American Crime Story
Felicity Huffman pour le rôle de Leslie Graham dans American Crime
Riley Keough pour le rôle de Christine Reade dans The Girlfriend Experience
Charlotte Rampling pour le rôle de Frances Turner dans London Spy
Kerry Washington pour le rôle d'Anita Hill dans Confirmation

Meilleur acteur dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm
Hugh Laurie pour le rôle de Richard Onslow Roper dans The Night Manager
Sterling K. Brown pour le rôle de Christopher Darden dans American Crime Story
John Lithgow pour le rôle de Winston Churchill dans The Crown
Christian Slater pour le rôle de Edward Alderson dans Mr. Robot
John Travolta pour le rôle de Robert Shapiro dans American Crime Story

Encore oui. Hugh Laurie est flippant dans ce rôle.

Meilleure actrice dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm
Olivia Colman pour le rôle d'Angela Burr dans The Night Manager
Lena Headey pour le rôle de Cersei Lannister dans Game of Thrones
Chrissy Metz pour le rôle de Kate Pearson dans This Is Us
Mandy Moore pour le rôle de Rebecca Pearson dans This Is Us
Thandie Newton pour le rôle de Maeve Millay dans Westworld

Cecil B. DeMille Award : Meryl Streep pour sa carrière

Miss Golden Globe : Sistine Stallone, Sophia Stallone et Scarlet Stallone

Les grands gagnants : La La Land (7), Moonlight (6), Manchester by the Sea (5)
American Crime Story (5), The Night Manager (4)

  

dimanche 8 janvier 2017

Quelques minutes après minuit

Conor a de plus en plus de difficultés à faire face à la maladie de sa mère, à l’intimidation de ses camarades et à la fermeté de sa grand-mère. Chaque nuit, juste quelques minutes après minuit, un if prend vie et visite le garçon.
Ce film est un conte moral qui évoque la mort, le deuil, la solitude, les liens familiaux. Conor fait face à quelque chose de bien trop grand et bien trop dur pour lui, alors il fait appel à un monstre qui l'aide à mettre des mots sur sa profonde souffrance. Lewis MacDougal est extraordinaire en gamin perdu mais plein d'imagination. Sa palette de jeu est impressionnante vu son jeune âge. Felicity Jones amène sa douceur alors que Sigourney Weaver amène son énergie irradiante. La voix de Liam Neeson fonctionne parfaitement. Quant à Toby Kebbel, c'est le père indigne le sympathique que j'ai vu. Les effets spéciaux, baroques, sont sublimes, tant du point de vue visuel que sonore. L'utilisation des silences est remarquablement maligne. Les séquences animées façon aquarelle, de même que le générique sont superbes. En plus d'être beau, le film est intelligent et sensible. Loin d'être tire-larmes, il fait naître l'émotion petit à petit et de façon durable. Le scénario, déchirant, bien qu'un peu léger, est une ode à l'imagination et à son pouvoir. Ça fait penser aux meilleurs opus de Spielberg, et ce n'est pas peu dire.

9/10